17 octobre 2009

NOTHING COMPARE.

Mais non John Luke, d’une la France c’est pas mieux et de deux c’était pas mieux avant…

Alors le problème est, lorsqu’on découvre une nouvelle culture, une nouvelle ville, de nouvelles personnes, qu’on a du mal à s’extirper de la comparaison. Ca nous colle même à la peau, un peu comme la cire d’épilation (c’est pour le lectorat féminin).

Donc depuis que je suis là, je compare il est vrai, cela avec ceci, ceci avec cela, saucisse et cervelas (c’est pour le lectorat masculin). La comparaison amène souvent le jugement (et plus facilement le négatif), mais elle devient parfois ridicule et cela m’a paru particulièrement frappant lorsque je parlais avec mon hôte de la fierté que pouvaient éprouver les australiens pour leur pays.

Il m’a répondu que les australiens étaient fiers dans la forme et l’exhibition visuelle mais que nous, français, l’étions dans le jugement.

SDC12027

Alors maintenant, c’est décidez : j’arrête de comparer.

Le Chinois passe pour mesquin, l’Américain pour beauf, l’Anglais pour snobe, le Saoudien pour riche, le Hollandais pour drogué, le Français pour arrogant…il passe pour quoi déjà l’Australien ? Ah oui, pour cool …

Posté par HermanMendes à 17:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur NOTHING COMPARE.

Nouveau commentaire